Atlas

L’atlas regroupe les différentes cartes réalisées par l'ORT.

Infrastructures de transport - 10/07/2015

A compter du 1er janvier 2016, les contours de la région changent. Afin de marquer cet évènement, l'ORT publie un état des lieux des infrastructures de transport terrestre à l'échelle de la nouvelle région.
VTA - 05/08/2014

La loi Solidarité et Renouvellement Urbain a offert aux autorités organisatrices de transport urbain (AOTU et syndicats) et non urbain (départements et région) la possibilité de se regrouper dans un syndicat mixte SRU. La loi a prévu un VT Additionnel au VT de droit commun, levé à l’initiative du syndicat.
Dans le département de l’Oise, le SMTCO a choisi d’instaurer un versement transport additionnel (VTA) sur les espaces à dominante urbaine du département – son périmètre de compétence.
Hors Périmètre de Transport Urbain (PTU), le taux du VTA est de 0,4 % (taux maximum autorisé par la loi : 0,5 %).
Dans les PTU, le taux est modulé selon le principe suivant : le cumul du VT et du VTA ne doit pas dépasser 0,8 % (taux maximum autorisé par la loi : 1 %).
VT - 04/08/2014

Au-dessus du seuil de 10 000 habitants, les Autorités Organisatrices de Transport Urbain (AOTU) peuvent décider d’instaurer un versement transport qui leur permet de financer les transports en commun.
L’assiette du versement transport est constituée par les salaires bruts des employeurs publics ou privés de plus de 9 salariés, implantés dans le périmètre de transport urbain (PTU).
En 2013 en Picardie, cinq AOTU prélèvent le versement de base au taux de 0,55 % ; dix AOTU y ont ajouté le taux de 0,05 % prévu en cas d’intercommunalité et Amiens Métropole a voté un taux de 1,8 % du fait de sa décision de réaliser une infrastructure de transport collectif. Quatre AOTU n’ont pas instauré de versement transport. Les nouvelles communes de l’agglomération du Pays de Laon et de la CC de la région de Château-Thierry n’ont pas été soumises au versement transport.
Densité de population dans les PTU - 03/08/2014

44 % de la population picarde réside dans ces périmètres qui comptent de 7 000 à 175 000 habitants. Avec l’extension des PTU, la densité a tendance à faiblir du fait du caractère rural des communes intégrées. Fin 2013, seules 8 communes appartenant à un PTU dépassent une densité de 1 600 habitants au km².
Nature juridique des AOTU - 02/08/2014

La carte des 21 Périmètres de Transport Urbain picards précise la nature juridique des Autorités Organisatrices de Transport Urbain : 6 agglomérations, 6 communautés de communes, 2 syndicats et 7 communes isolées pour des périmètres allant de 1 à 45 communes. Deux créations sont à noter en 2013 : la communauté d’agglomération du Pays de Laon le 19 décembre et le syndicat intercommunal des transports collectifs de l’agglomération clermontoise le 4 octobre 2013. Quelques communes ont rejoint un PTU dans l’Aisne et dans l’Oise.
Surfaces d'entrepôts commencées en Picardie entre 2007 et 2012 - 18/02/2014
"SHON commencée créée des entrepôts de 500 m² et plus Source : DREAL Picardie, Sit@del2 – données en date réelle (janvier 2014)"

Les surfaces d’entrepôts supérieures à 500 m² et déclarées commencées par les maîtres d’ouvrage ont été réparties à la commune par année.
La carte a été réalisée à partir des statistiques de la DREAL Picardie, Sit@del2-données en date réelle (janvier 2014).

Après deux années comptabilisant respectivement 180 et 220 000 m² d’entrepôts en 2008 et 2009, le rythme de construction a faibli au cours des trois années suivantes.

Les commencements de chantiers de l’année 2012 (en rouge sur la carte) dont les statistiques sont encore provisoires affichent des surfaces moins importantes : une seule construction atteint 20 000 m² et quatre autres 10 000 m², très loin des 100 000 m² de l’entrepôt d’un importateur de produits fabriqués en Asie commencés en 2009 près d’Amiens.
COLORATION CONTINUE DE L'EXPOSITION DES TERROTOIRES PICARDS AUX TRANSPORTS COLLECTIFS - 25/10/2013

Comptabilisant les arrêts physiques de bus, de cars et de trains, cette carte par coloration continue tente de représenter la trame des transports collectifs en Picardie. Elle est la traduction d’une analyse pondérée des transports collectifs en Picardie.

Les trois modes ont reçu un coefficient de contribution en fonction de leur influence. Le report cumulé de ces contributions sur une maille kilométrique a permis de caractériser le poids global du transport collectif sur les territoires.
Ont ainsi été pris en considération : le niveau de rayonnement des gares, l’existence d’une desserte par les cars et les bus et les espaces urbanisés des périmètres des transports urbains.

La représentation par coloration continue permet alors une lecture comparative des espaces, s’affranchissant ainsi des limites cadastrales, administratives, institutionnelles tout en permettant de visualiser des dynamiques de niveau infra-communal.
Il est possible d’observer l'apparition d'une continuité autour des grands pôles ainsi qu'une accessibilité qui se prolonge le long de la vallée de l'Oise. A contrario, des zones de valeur nulle en bleu foncé sur la carte se matérialisent clairement sur des franges du territoire et en périphérie des agglomérations.

Ces territoires dépourvus  de transports collectifs apparaissent dès lors plus dépendants à l'usage du véhicule individuel et exposés à des phénomènes d'autarcie si d'autres systèmes de rabattement ne sont pas mis en œuvre (ex : TAD, co-voiturage, ...).

Ces représentations permettent d'identifier les difficultés auxquelles doivent faire face les politiques de mobilités pour pallier les manques, mieux répartir la desserte des transports collectifs dans une optique d’accessibilité.
DESSERTE DU TERRITOIRE PAR LE BUS - 24/10/2013

la carte des transports collectifs urbains permet d'appréhender la densité de la desserte à l'intérieur des Périmètres de Transport Urbain (PTU).
Celle-ci peut alors être aisément mise en parallèle avec les espaces urbanisés à l'intérieur de ces mêmes périmètres.
Cette représentation n'a pris en compte que les lignes de bus régulières.
On observe une très grande disparité tant sur l’étendue des dessertes que sur la densité des arrêts.
DESSERTE DU TERRITOIRE PICARD PAR LES CARS - 23/10/2013

La desserte par les cars des conseils généraux assure une couverture importante du territoire picard. On peut y lire une armature à double niveau :
 - un niveau inter-urbain reliant les principales grandes villes entre elles
 - un niveau plus radial et centré sur les pôles principaux
Le maillage se révèle assez fin et étendu.
DESSERTE FERROVIAIRE DU TERRITOIRE PICARD - 22/10/2013

La Picardie se structure sur un réseau de villes moyennes. Cette armature urbaine se double d'un réseau ferroviaire efficace et hiérarchisé. On dénombre ainsi 6 pôles de niveau régional tels que Amiens, Beauvais, Compiègne, Creil, Saint-Quentin et Soissons.
Par ailleurs, le territoire est ouvert sur le Nord et l'Île-de-France grâce à la gare TGV Haute Picardie. Amiens, située au cœur d'une étoile ferroviaire, confirme son rayonnement métropolitain. Le sud de l'Oise se distingue quant à lui par une trame resserrée de gares principalement orientées vers la région francilienne
Picardie - Taux de Versement Transport en 2012 - 11/06/2013

Au-dessus du seuil de 10 000 habitants, les Autorités Organisatrices de Transport Urbain (AOTU) peuvent décider d’instaurer un versement transport qui leur permet de financer les transports en commun.
L’assiette du versement transport est constituée par les salaires bruts des employeurs publics ou privés de plus de 9 salariés, implantés dans le périmètre de transport urbain (PTU).
En 2012 en Picardie, six AOTU prélèvent le versement de base au taux de 0,55 % ; neuf AOTU y ont ajouté le taux de 0,05 % prévu en cas d’intercommunalité et Amiens Métropole a voté un taux de 1,6 % du fait de sa décision de réaliser une infrastructure de transport collectif. Quatre AOTU n’ont pas instauré de versement transport.
Taux de VTA instauré par le Syndicat Mixte des Transports Collectifs de l’Oise – SMTCO - 10/06/2013

La loi Solidarité et Renouvellement Urbain a offert aux autorités organisatrices de transport urbain (AOTU et syndicats) et non urbain (départements et région) la possibilité de se regrouper dans un syndicat mixte SRU. La loi a prévu un VT Additionnel au VT de droit commun, levé à l’initiative du syndicat.
Dans le département de l’Oise, le SMTCO a choisi d’instaurer un versement transport additionnel (VTA) sur les espaces à dominante urbaine du département – son périmètre de compétence.
Hors Périmètre de Transport Urbain (PTU), le taux du VTA est de 0,4 % (taux maximum autorisé par la loi : 0,5 %).
Dans les PTU, le taux est modulé selon le principe suivant : le cumul du VT et du VTA ne doit pas dépasser 0,8 % (taux maximum autorisé par la loi : 1 %).
Densité de population dans les Périmètres de Transport Urbain au 01 février 2013 - 27/02/2013
"La densité des 20 Périmètres de Transport Urbain a été calculée à partir du recensement Insee de 2008."

40 % de la population picarde réside dans ces périmètres qui comptent de 7 000 à 175 000 habitants. Seules, 5 villes centres dépassent une densité de 1 500 habitants au km². En 2012, le périmètre de transport urbain de Méru a été étendu à l'intégralité du territoire de la Communauté de Communes des Sablons.
Nature juridique des Autorités Organisatrices de Transport Urbain - 26/02/2013
"La carte des 20 Périmètres de Transport Urbain picards"

La carte des 20 Périmètres de Transport Urbain picards précise la nature juridique des Autorités Organisatrices de Transport Urbain. Témoin de la diversité des coopérations à l'échelle régionale, elle dénombre 5 agglomérations, 6 communautés de communes, 2 syndicats et 7 communes seules pour des périmètres allant de 1 à 45 communes.
Etat d'avancement des plans de déplacements urbains 2012 - 04/01/2013

La carte ci-contre représente une photographie du territoire picard en décembre 2012 en matière de plans de déplacements urbains. Elle distingue les démarches obligatoires, volontaires et Grenelle et rappelle les périmètres des intercommunalités compétentes en urbanisme et les autorités organisatrices de transports urbains.
Surfaces d'entrepôts commencées (2007 -2011) - 12/06/2012

La Picardie a mis en chantier 280 000 m² de surface d'entrepôts entre 2007 et 2011 :

* 86 000 m² dans l'Aisne répartis sur 11 communes
* 65 000 m² dans l'Oise répartis sur 24 communes
* 130 000 m² dans la Somme répartis sur 22 communes.

Après l'Aisne en 2008 (47 000 m²), la Somme a enregistré le plus grand nombre de m² d'entrepôts en 2009 (49 000 m²) et en 2010 (56 000 m²) avant de céder la place à l'Oise en 2011 (30 000 m² )
Actualité
Nouveau site internet de l'ORT Hauts-de-France
publié le 10/03/2017
Transports collectifs urbains des Hauts-de-France 2016
publié le 26/10/2016
L'enquête de cette année a été élargie à la nouvelle grande région des Hauts-de-France
La lettre de l'ORT - n°51
publié le 09/06/2016
Les autoroutes ferroviaires
Dernières publications